Dans le cadre d'un partenariat avec l'UNICEF, à l'Institut de la photographie, nous reversons CHF5.00 de chaque inscription aux enfants victimes de la crise syrienne. Cet argent aidera à fournir une éducation sûre aux enfants dans la Syrie déchirée par la guerre.

L'année dernière, l'UNICEF a aidé 2 239 884 enfants syriens touchés par la guerre dans la région.

Actuellement, une école sur trois en Syrie a été détruite ou rendue inutilisable en raison de la crise. Ceci, ajouté au manque de matériel d'apprentissage essentiel dans les écoles restantes, crée un obstacle important à l'éducation des enfants dans la région.

L'objectif de l'UNICEF cette année est d'aider à fournir une éducation formelle et sûre à 1,2 million d'enfants en Syrie. Cela comprend la fourniture d'installations, de mobilier scolaire, d'enseignants qualifiés, de réadaptation, d'environnements d'apprentissage sécuritaires et de matériel didactique.

Nous sommes très privilégiés de travailler avec l'UNICEF pour atteindre cet objectif.

Le 12 mai 2017 à Alep en République arabe syrienne, Abdullah [NOM CHANGÉ] (au dessous de), 15 ans, étudie dans un centre d'hébergement soutenu par l'UNICEF pour les enfants qui passent les examens nationaux de 9e et 12e année. Abdullah a estimé qu'il a tout perdu quand son école dans le sud rural d'Alep a fermé ses portes à cause des combats. Il a commencé à aller travailler dans une ferme appartenant à une famille pour soutenir financièrement ses parents. «Nos vies ont changé quand une école a rouvert au début de cette année scolaire, mais nous avons fait face à une autre difficulté; il n'y avait plus d'enseignants pour nous aider à étudier. Ils sont tous partis ", a expliqué Abdullah. Grâce à un professeur de mathématiques à la retraite qui a réuni et formé des étudiants universitaires de premier cycle pour aider les enfants à se préparer aux examens, Abdullah et ses amis ont pu réviser leurs leçons et continuer leur apprentissage. Ils ont dû quitter leur maison et se lancer dans un dangereux voyage en mai pour passer les examens de 9e année.

Alors que les écoliers dans plusieurs parties du monde terminent leur année scolaire et se préparent pour les vacances et les camps, les enfants en Syrie traversent des lignes de conflit actives désespérées pour passer leurs derniers examens scolaires. En mai et juin 2017, près d'un demi-million d'enfants ont passé leurs examens nationaux en Syrie. Quelque 10 689 enfants venaient de zones difficiles d'accès et assiégées. Ce nombre n'était que le tiers des 36 017 enfants qui se sont inscrits pour passer les examens. Beaucoup n'ont pas pu se rendre dans les centres d'examens car ils étaient trop dangereux ou ils n'étaient pas autorisés à avoir accès aux points de contrôle. Ces enfants déterminés ont risqué leur vie en traversant de nombreux points de contrôle où ils ont été interrogés par des hommes armés. Beaucoup ont quitté leur famille et ont dû marcher seuls pendant des heures pour atteindre les centres d'examen. Certains de ces enfants ont quitté l'école pendant un an ou plus à cause du déplacement et de la violence, et ont donc été contraints d'étudier à la maison par eux-mêmes ou avec l'aide des enseignants ou de leurs parents à la maison.

L'UNICEF a aidé ces enfants en offrant des bourses pour aider à couvrir les frais de transport ainsi que les frais de subsistance quotidiens dans les centres d'hébergement proches des centres d'examen. Pour aider les enfants à se préparer aux examens, l'UNICEF a organisé des cours de rattrapage et des séances de révision et distribué des fournitures scolaires et des matériels d'étude. L'UNICEF a également fourni aux enfants un soutien psychosocial pour les aider à faire face à leur traumatisme à la suite de conflits et de déplacements. Les étudiants ont également reçu des trousses d'hygiène personnelle pour rester propres et fraîches pendant leur séjour dans les centres d'hébergement.

Après plus de six ans de guerre en Syrie, environ 1,75 million d'enfants ne sont pas scolarisés en Syrie. Certains enfants n'ont jamais vu l'intérieur d'une salle de classe. Les établissements d'enseignement continuent d'être attaqués à mesure que la violence continue dans de nombreuses parties du pays. Une école sur trois est endommagée, détruite ou utilisée comme abri. En collaboration avec ses partenaires, l'UNICEF fournit des fournitures scolaires et des manuels scolaires, réhabilite des écoles et forme des enseignants pour élargir les possibilités d'apprentissage. En 2016, l'UNICEF a apporté son soutien à l'éducation à environ 3 millions d'enfants en Syrie. L'UNICEF a également mis au point une gamme d'outils d'éducation informelle tels que des programmes d'études accélérés et des matériels d'auto-apprentissage destinés aux enfants non scolarisés pour les aider à rattraper les années d'études manquées. Passer les examens nationaux dans une passerelle vers l'enseignement supérieur et un avenir meilleur.

Alors que les écoliers dans plusieurs parties du monde terminent leur année scolaire et se préparent pour les vacances et les camps, les enfants en Syrie traversent des lignes de conflit actives désespérées pour passer leurs derniers examens scolaires. En mai et juin 2017, près d'un demi-million d'enfants ont passé leurs examens nationaux en Syrie. Quelque 10 689 enfants venaient de zones difficiles d'accès et assiégées. Ce nombre n'était que le tiers des 36 017 enfants qui se sont inscrits pour passer les examens. Beaucoup n'ont pas pu se rendre dans les centres d'examens car ils étaient trop dangereux ou ils n'étaient pas autorisés à avoir accès aux points de contrôle. Ces enfants déterminés ont risqué leur vie en traversant de nombreux points de contrôle où ils ont été interrogés par des hommes armés. Beaucoup ont quitté leur famille et ont dû marcher seuls pendant des heures pour atteindre les centres d'examen. Certains de ces enfants ont quitté l'école pendant un an ou plus à cause du déplacement et de la violence, et ont donc été contraints d'étudier à la maison par eux-mêmes ou avec l'aide des enseignants ou de leurs parents à la maison.

L'UNICEF a aidé ces enfants en offrant des bourses pour aider à couvrir les frais de transport ainsi que les frais de subsistance quotidiens dans les centres d'hébergement proches des centres d'examen. Pour aider les enfants à se préparer aux examens, l'UNICEF a organisé des cours de rattrapage et des séances de révision et distribué des fournitures scolaires et des matériels d'étude. L'UNICEF a également fourni aux enfants un soutien psychosocial pour les aider à faire face à leur traumatisme à la suite de conflits et de déplacements. Les étudiants ont également reçu des trousses d'hygiène personnelle pour rester propres et fraîches pendant leur séjour dans les centres d'hébergement.

Après plus de six ans de guerre en Syrie, environ 1,75 million d'enfants ne sont pas scolarisés en Syrie. Certains enfants n'ont jamais vu l'intérieur d'une salle de classe. Les établissements d'enseignement continuent d'être attaqués à mesure que la violence continue dans de nombreuses parties du pays. Une école sur trois est endommagée, détruite ou utilisée comme abri. En collaboration avec ses partenaires, l'UNICEF fournit des fournitures scolaires et des manuels scolaires, réhabilite des écoles et forme des enseignants pour élargir les possibilités d'apprentissage. En 2016, l'UNICEF a apporté son soutien à l'éducation à environ 3 millions d'enfants en Syrie. L'UNICEF a également mis au point une gamme d'outils d'éducation informelle tels que des programmes d'études accélérés et des matériels d'auto-apprentissage destinés aux enfants non scolarisés pour les aider à rattraper les années d'études manquées. Passer les examens nationaux dans une passerelle vers l'enseignement supérieur et un avenir meilleur.